Essai du SMC (Barossa) 520 RR Ram

le 6 juillet 2009 à 10h49 par Vincent dans Tout Terrain

0 commentaire

Quad Smc 520 RR Ram

Face aux machines de guerres telles que le LT-R, YFZ,… SMC à sortit une nouvelle arme, le 520 RR RAM. Son nouveau moteur Subaru sera-t-il suffisant face aux moulins japonais ?

En apercevant le 520 dans l’entrepôt ou il était stocké, à coté d’autres quads et notamment son petit frère le 300, on a du mal à le différencier de celui-ci, effectivement, pas de gabarit hors normes. Les carénages sont les mêmes, seuls les autocollants différencient les 2 frères.

Quad Smc 520 RR Ram de 3/4 arrière

A bord de cet engin, la position est naturelle et agréable, le guidon est bien placé, même si son remplacement par un élément adaptable tel que AFAM ou RENTHAL paraît plus judicieux comme sur beaucoup de machines typées sport. A 5990 euros, le SMC part déjà avec un net avantage face aux quads japonais affichés à 7000 euros pour les moins chères et jusqu’à plus de 10000 euros. De plus, SMC livre chacun de ses quads avec nerfs bars, jantes alu, une ligne inox en plus de celle montée d’origine afin de mettre ce quad en full power.

Poste de pilotage du quad Smc 520 RR Ram

Notons au passage que le moteur est développé et signé du constructeur aux multiples victoires en WRC : SUBARU. En effet, pour le 520, SMC n’a pas fait les choses à moitié, et c’est bien un gros mono cylindre refroidi par eau de 498 cm3 qui propulse notre machine

Le bloc moteur du quad Smc 520 RR Ram

Une fois mis en route, ce quad surprend par son bruit. Un sifflement très marqué se dégage de l’échappement, comme s’il était équipé d’un turbo. La faute de ce sifflement (pas désagréable du tout au passage) revient au DB killer qui équipe le silencieux inox.

Vue arrière du quad Smc 520 RR Ram

Nous partons vers un spot non loin de là où nous nous trouvons et apprécions l’homologation du quad pour rejoindre ce spot par la route. Le SMC m’a tout d’abord surpris par sa tenue de route, même sur asphalte, en effet même s’il n’est pas aussi large qu’un Lt-r, son comportement est ultra-sain.

Quad Smc 520 RR Ram en action

Une fois sorti de la ville, j’ouvre un peu les gaz et me retrouve aux mêmes vitesses que les autres voitures, je ne gêne absolument pas la circulation. Ce 520 pourrait aller sur autoroutes qu’il ne gênerait personne. Pour preuve, même à 110 Km/h, vous poussez la gâchette à fond et vous voilà arrivé quasiment aussitôt à plus de 150km/h, largement assez pour vous rendre de chez vous à votre spot préféré.

Face avant du quad Smc 520 RR Ram

Une fois sur la terre, attention tout de même à ne pas avoir le pouce aussi lourd sur la gâchette sous peine de voir l’arrière du quad se mettre en glisse à chaque instant. Ce quad n’est pas aussi exclusif qu’un TRX ou un KTM, et au bout de quelques instants, vous pouvez commencez à exploiter l’ensemble e sa puissance.

Vue générale du quad Smc 520 RR Ram

Pas besoin de jouer sans arrêt avec les 6 vitesses, le moteur SUBARU reprend très bien à tous régimes. Le bicylindre est vraiment très coupleux en bas, et lorsque vous l’emmenez plus haut dans les tours, il vous propulse jusqu’au prochain virage à une vitesse folle.

Quad Smc 520 RR Ram en action

Les suspensions sont également de bonne facture, même dans un chemin avec ornières, torus et bosses à vive allure, le quad ne bronche pas, reste en ligne et ne vous tasse pas les reins à chaque bosse.

Train arrière du quad Smc 520 RR Ram

 

Coté freinage, j’ai apprécié (en fait je n’en attendais pas moins), les freins dissociés. Tout comme un quad japonais, vous trouverez le frein avant uniquement à la poignée droite et le frein arrière au pied droit, en effet pas de couplage de freinage comme sur certains quads. Les freins à disque vous permettent de placer le quad la ou vous voulez

A un prix inférieur à 6000 euros, vous pouvez vraiment vous offrir une machine typée course, les multiples graisseurs feront en sorte que toute les articulations ne souffrent pas, les soudures de cadre sont propres et vous n’aurez aucune honte à avoir lors d’une sortie face aux armes japonaises.

Attention tout de même aux excès de confiance, car même si la prise en main de ce quad est assez facile et que la puissance est facilement gérable, vous vous retrouverez rapidement (et même en chemin ou sur piste) à des vitesses assez élevées, et il vous faudra un minimum de technique pour vous sortir d’une situation plus ou moins prévue.

Ce dernier paragraphe n’est pas anodin, en effet, lors d’un dernier passage en courbe durant notre essai, le quad s’est mis plus en travers que prévu, el les très bon pneus Kenda montés d’origine ont soudainement repris du grip et m’ont propulsés par dessus le quad. Celui s’est retourné et est retombé sur le dos. Malheureusement, cela nous à permis de vérifier la solidité de l’ensemble du quad, aucun jeu aux articulations, ni à la direction, seul le carénage avant droit et le guidon sont à remplacer, les différents comodos et poignées étant seulement éraflés.

En fin de compte, on peut vraiment dire que SMC nous gratifie d’une très bonne machine, à un prix vraiment intéressant. Il ne serait pas surprenant de retrouver une telle machine sur des courses telles que le Touquet ou Pont de Vaux prochainement.
Donuts en quad Smc 520 RR Ram

Je tiens par la même occasion à remercier très sincèrement Fabien de Tendance Import pour le prêt de sa propre machine. N’hésitez pas à le contacter pour renseignements sur cette machine. Tendance Import propose également à ses clients Vélos, Motos, Scooter, …

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur Facebook Merci beaucoup !

Tags associés : , , ,

Commentaires pour Essai du SMC (Barossa) 520 RR Ram

Aucun commentaire sur le forum

Soyez le premier à donner votre avis sur Essai du SMC (Barossa) 520 RR Ram

Essai du SMC (Barossa) 520 RR Ram