Sécurité routière : so shocking ?

le 16 mai 2007 à 16h50 par TnT dans Sécurité et Legislation, Vidéo Moto

0 commentaire

A quelle distance doit-être un motard avant que vous ne le voyiez ?Le Motardus Francus est un animal bien mal loti. Continuellement traqué par l’Homo Gendarmus, son principal prédateur, il est également la proie des dangereux Automobilis Inconscientis. Bien que le Motardus sorte souvent en meute, il est complètement désarmé (ou presque : un petit rétro par-ci par-là de temps à autre) face à cette espèce qui lui est supérieure en nombre. Elle se décline en plusieurs branches cousines, entre autres :

L’Automobilus Vulgus : c’est celui que l’on croise le plus souvent. Paradoxalement il met ses feux de jour mais n’actionne jamais ses clignotants. Il n’a aucune idée de la façon dont il faut prendre les rond-points et le fait donc « à l’instinct » (instinct qui s’avère généralement mauvais)…

Il aime également rouler très vite en ligne droite mais ne sait pas prendre les virages à une vitesse convenable ( et emm…de ainsi considérablement l’Homo Motardus en quête de prise d’angle). Il confond Stop et Cédez le passage, mais après tout il ne le cède que de manière très aléatoire.

L’Automobilus Passionatus : assez rare dans nos contrées il existe pourtant bel et bien. Amateur de ce qu’il y a de mieux dans l’univers des boîtaroues, il aime les observer, apprendre à les connaitre et les conduire (proprement). Celui-là est tout à fait respectable et entretient des relations pacifiques avec l’Homo Motardus.

L’Automobilus Kékéitus : un des plus dangereux ! Telle une huître (dont il hérite également des facultés intellectuelles) il vit dans sa boîte, tous décibels dehors, sans avoir conscience du monde extérieur. Il ne semble pas connaitre l’existence du Code de la route mais il est persuadé d’être un pilote (prononcez païlote). Il réunit en plus toutes les caractéristiques de l’Automobilus Vulgus mais en pire.

Face à ses dangers certains se protègent en plannifiant leurs sorties, tel le Motardus Estivalum ou Hibernatus, qui regagne sa tanière dès la baisse des températures et, phénomène étrange, se travestit alors en Automobilus. D’autres n’ont malheureusement pas de chance et croisent le chemin de ces redoutables prédateurs. Contrairement aux Hominis Gendarmis qui se contentent de vous transformer en Motardus Piétonus (et rien que là déjà ça fait mal), les Automobilis Inconscientis peuvent causer des effets beaucoup plus graves.

Voilà pourquoi chez nos voisins d’Outre-Manche, la Sécurité Routière a mis au point des campagnes sensibilisant et ciblant RÉELLEMENT les Automobilis à la présence et à la fragilité du Britannicus Motardus (et oui, en plus de rouler à gauche il faut toujours mettre l’adjectif devant le nom chez les Anglais). Dans l’Hexagone, les campagnes en faveur des deux-roues motorisés sont trop peu présentes et lorsqu’on en voit, elles représentent souvent notre ami le Motardus comme un être ayant une conduite dangereuse et irresponsable. Le dossier de presse de la dernière campagne en date nous rapelle partout : « sur un deux-roues on est plus fragile, le danger c’est de l’oublier ». Nous sommes d’accords. Mais en deux-roues le danger c’est aussi les autres, quoi qu’on en dise. Et ces autres ne sont pas assez ciblés sur le principal média, la télévision. Après avoir étudié l’activité de notre Sécurité Routière nationale, on se rend compte que cette dernière campagne date de juin 2005. Toutes les autres concernent principalement l’alcool au volant et la vitesse. Certes c’est bien, mais voilà, c’est à se demander si ça choque les concernés. L’alcoolique continue de boire et notre spécimen d‘Automobilus Kékéitus continue de se prendre pour M. Schumacher en personne.

Bien sûr les motards ne sont pas non plus exempts de tous reproches et le Motardus Kékéitus existe aussi. Variante du Motardus Estivalum qui a mal tourné, il a tendance à rouler bien au dessus de ses tongs et à dégrader notre image.

Voilà donc deux spots diffusés à la télévision Britannique. La première cible les automobilistes, les incitant à accentuer leur vigilence aux croisements grâce à des images choc. La seconde, tout aussi bien trouvée et plus poétique, fait d’une pierre deux coups en visant les deux catégories d’usagers.

Take longer to look for bikes - Prenez plus de temps à regarder pour les motos.

Image de prévisualisation YouTube

Perfect Day – Jour parfait.

Image de prévisualisation YouTube

Alors pour que le Motardus Francus ne devienne pas un jour une espèce en voie de disparition, il faudrait essayer de faire changer les mentalités et les comportements au volant vis-à-vis des deux-roues motorisés. Au passage, notons que le bridage absurde auquel les motards et les motardes français sont soumis n’est en rien un gage de sécurité comme l’État le laisse entendre. En effet, le risque d’être tué par kilomètre parcouru en moto est deux fois plus élevé en France qu’en Allemagne.

http://www.sato-design.com/

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur Facebook Merci beaucoup !

Commentaires pour Sécurité routière : so shocking ?

Aucun commentaire sur le forum

Soyez le premier à donner votre avis sur Sécurité Routière : So Shocking ?

Sécurité Routière : So Shocking ?