Nouveauté 2010 : MV Agusta F4

le 13 novembre 2009 à 02h16 par Loic Vigouroux dans News Moto

5 commentaires

2010 MV Agusta F4

Pour 2010, MV Agusta voit grand. Tout comme la Brutale, la F4 reçoit un nouveau moteur, un nouveau châssis ainsi qu’un nouveau bras oscillant. Tout comme la Brutale malheureusement, l’esthétique évolue peu et surtout, le retour à 1000cc peu dérouter en termes de performances brutes.

Une nouvelle étape pour la F4

Car cette F4 millésime 2010 représente davantage que son design légèrement plus acéré ne le laisse suggérer : si elle part effectivement de la base des précédentes, son évolution est conséquente. Au point qu’elle renie la cylindrée de 1078 cc de la dernière 312 RR pour repartir à 998 cc, comme de 2005 à 2008 – avec d’ailleurs les mêmes côtes d’alésage et de course : 76 x55 mm. Dès lors, la comparaison avec la 1078 RR 312, ultime évolution du modèle précedent, tient-elle la route ?

2010 MV Agusta F4

Avec ses 186 ch à 12 900 tr/min et 11.4 mkg à 9 500 tr/min pour 192,5 kg, la nouvelle diva est un poil plus performante que la 1000 R 312 de 2008 et ses 183 ch à 12 400 tr/min et 11.5 mkg à 10 000 tr/min pour 192 kg. En revanche, la RR 312 gardera l’avantage procuré par ses 1078 cc de cylindrée : ses 190 ch à 12 200 tr/min et surtout 12.4 mkg à 8 200 tr/min restent hors de portée. Pour autant, si en termes de chiffres bruts on restera deçus de voir la 1000 R 312 si proche, la F4 2010 ne manque pas d’arguments pour la surpasser en efficacité.

Mieux alimenté et sous haute surveillance, le moteur se veut maintenant un allié

Souvent décrit comment sensationnelles voire bestiales par ceux qui ont eu la chance de les essayer, les motorisations MV n’étaient toutefois pas toujours un franc atout dans la recherche de la performance pure, notamment sur circuit, face à leurs rivales japonaises plus policées. A l’image des nouvelles Brutale 990R et 1090 R, l’électronique la plus raffinée a été appelée à la rescousse pour canaliser la bouillante mécanique – déjà adoucie par l’adoption d’un vilebrequin à l’inertie supérieure de 50%, mais ayant reçu des soupapes d’admission plus légères ainsi que des ressorts de soupapes plus performants.

2010 MV Agusta F4

Pour remplir la courbe de couple, de nouveaux corps d’injection Mikuni diam. 49 mm font leur apparition, alliés à une évolution du système MV Agusta d’admission à longueur variable. Tout ceci est géré par un chef d’orchestre de choc, à savoir le tout dernier ECU Marelli 7-SM. Rappelons que Marelli est l’équipementier dominant en MotoGP et Superbike dans le domaine, notamment sur les Ducati qui font grand usage de leurs services. Le passage à l’électronique Marelli s’est également révélé un élément déterminant dans l’évolution de Yamaha M1 lors l’arrivée de Rossi en 2004… Toujours dans l’esprit, un système de contrôle électronique de traction possédant deux modes Sport et Pluie fait son apparition.

2010 MV Agusta F4

Enfin, vous aurez noté le nouvel échappement, dont l’évolution la plus visible réside dans les 4 sorties sous la selle, dorénavant de section carrée effilée.

Toujours plus affûtée

La partie-cycle n’est pas en reste. Le nouveau châssis, plus haut, plus court et plus léger – même si au total la F4 prend 500 g – est surtout encore plus étroit que précédemment. Il en résulte une surface frontale minimale, « la plus étroite parmi les 4-cylindres, et comparable à celle d’un twin » selon le constructeur. Sa rigidité a été optimisée – ce qui ne veut pas nécessairement dire augmentée – sur les différents éléments qui le composent, et une attention particulière a été accordée à la direction : la fixation de la fourche a été déplacée pour améliorer la traction sans avoir à rallonger l’empattement, tandis que l’angle de chasse est dorénavant réglable. Ce qui n’est franchement pas courant !

2010 MV Agusta F4

Côté périphériques, on retrouve l’énorme fourche Marzocchi aux tubes diam. 50 mm et aux réglages internes revus. A l’arrière, l’amortissement est confié à Sachs, tandis que la hauteur de l’axe du bras oscillant est elle aussi réglable ! Bien entendu, les suspensions elles-mêmes sont également réglables en précharge, compression et détente. Les freins sont confiés à l’avant à des étriers Brembo Monobloc associés à un maître-cylindre Nissin spécifique, qui viennent pincer deux grand disques de 320 mm de diamètre. A l’arrière, c’est du 100% Nissin, là encore spécifique MV Agusta nous assure le constructeur.

Première évolution du design depuis la 750 originelle

Toujours plus fine et compacte, et avec de nouvelles sorties d’échappement, nous l’avons dit. Le coup de crayon s’est fait également plus vif, avec des lignes plus saillantes de la tête de fourche jusqu’à la selle, en passant par le réservoir et les flancs. Et notamment dans les différentes aérations, qui laissent toujours entrevoir les couvre-culasses teinté de rouge. Les prises d’air frontales, un peu plus grandes, sont surplombées par un inédit phare au Xénon paré de veilleuses à diodes électroluminescentes, façon Audi. On remarque également une nouvelle instrumentation, très typée course avec son unique cadran tout-numérique.

MV Agusta F4 2010

La bulle redessinée ainsi que les rétroviseurs parés de déflecteurs aérodynamiques (!) soulagent le pilote, déjà mis à son aise par le guidon plus large et placé plus en hauteur pour un meilleur contrôle de la machine.

Vous avez pu le constater : au-delà des premières apparences, MV ne se moque pas du monde, bien au contraire. Voici un nouvel épisode dans la saga F4, sur lequel MV pourra construire de passionnantes évolutions, qui n’auront aucun mal à nous faire oublier la 1078 RR 312 toujours mieux dotée en force brute. Surtout, cette moto transpire toujours autant la passion. On a hâte de croiser son chemin…

Pour remplir la courbe de couple, de nouveaux corps d’injection Mikuni diam. 49 mm font leur apparition, alliés à une évolution du système MV Agusta d’admission à longueur variable.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur Facebook Merci beaucoup !

Commentaires pour Nouveauté 2010 : MV Agusta F4

5 commentaires sur le forum

gi01 : le 13/11/2009 à 22h11
gi01

Qu'est ce qu'elle est fine ! et belle (comme d'hab', oui) !

Magnifique, vraiment.
Et je pense que parler autre chose que performances pures (quand on atteint ce niveau de toute façon ...), toujours augmenter la cylindrée, ... est une très bonne chose.
C'est ce qui permet d'avoir une moto au gabarit se rapprochant d'une mob' ! ou presque ... Et donc d'emmener la cavalerie où on veut, comme on veut.

Il manque juste une chose dans l'article : le prix :whistling: :o

Vivement que je sois riche ... (pour payer les stages de récupération de points !)
KornMan0013 : le 14/11/2009 à 13h11
KornMan0013

C'est une pure merveille
seb 38 : le 15/11/2009 à 12h11
seb 38

MV (l)
Kyorlin : le 17/11/2009 à 18h11
Kyorlin

Enfin ils changent :)

Mais je préfère quand même la brutale (l)
the.skunkeur : le 17/11/2009 à 18h11
the.skunkeur

Voir le messageKyorlin, le 17/11/2009 - 19:01, dit :

Enfin ils changent :)




C'est un bien grand mot... :whistling:

Pour consulter tous les commentaires sur Nouveauté 2010 : Mv Agusta F4 ou déposer le votre ...

Nouveauté 2010 : Mv Agusta F4