Michelin se retire des Grands Prix

le 4 octobre 2008 à 15h54 par Loic Vigouroux dans Compétition Moto

0 commentaire

Michelin pneumatiques pneus bibendum

A l’instar de son départ de Formule 1 et du Mondial Superbike, Michelin se refuse à fournir un championnat MotoGP à manufacturier unique de pneumatiques. Bridgestone est, à ce jour, le seul à avoir répondu favorablement à l’appel d’offre.

Le communiqué de presse a été diffusé aujourd’hui-même. Le sujet ayant été suffisamment commenté dans ce magazine les jours précédents (voir Manufacturier unique en MotoGP : l’annonce à Motegi et MotoGP : officiellement un seul manufacturier de pneus en 2009), je vous propose d’en rester sobrement aux faits et de vous faire partager le communiqué de Michelin. Plutôt triste par ailleurs, ce qui est compréhensible après 36 années de participation, 26 titres de champion du monde et plus de 350 victoires.

« Michelin a décidé de ne pas soumissionner à l’appel d’offre des instances dirigeantes du MotoGP pour le championnat MotoGP. Michelin regrette, par là même, de ne pouvoir apporter son concours à la juste réflexion des organisateurs pour améliorer la sécurité des pilotes et baisser les coûts.

Depuis toujours, l’esprit de compétition est au cœur de Michelin. La compétition au plus haut niveau est utile car la concurrence entre plusieurs manufacturiers de pneus est un précieux stimulant pour mettre au point des pneumatiques toujours plus performants qui seront un jour sur les véhicules des clients. En effet, le pneumatique a une importance primordiale dans la performance d’un véhicule et peut faire une grande différence. Cette concurrence contribue à l’animation du spectacle.

C’est ainsi que le Radial, dont Michelin est l’inventeur, a fait l’objet de nombreux développements en compétition, dont profite aujourd’hui le consommateur.
En moto, la technologie bi-gomme que Michelin a été le premier à tester en MotoGP, se retrouve aujourd’hui dans les produits haut de gamme destinés à ses clients motards.
Les organisateurs du MotoGP ont décidé de faire appel à un seul fournisseur de pneumatiques pour les prochaines saisons, ce qui exclut, de facto, la concurrence génératrice de progrès.

Les moyens de recherche affectés au MotoGP seront redéployés au service de l’innovation qui est au cœur de la stratégie de Michelin pour servir ses clients. »

Mick Doohan slide motogp nsr 500

Michelin s’était déjà retiré de la Formule 1 et du Mondial Superbike lors d’occasions similaires, à la différence près qu’ils étaient alors les leaders incontestés de ces catégories. Cette fois, c’est après deux années mitigées et dominées par les Japonais de Bridgestone que le Bibendum tire sa révérence.

Pour le meilleur ou pour le pire ? Certains top-pilotes de Superbike critiquent publiquement la qualité et la constance des pneus Pirelli qui sont imposés à l’ensemble du plateau. Par ailleurs, en MotoGP où les machines ont des caractéristiques très différentes, la question du ou des pilotes qui assureront le développement des gommes se pose.

Les catégories 125 et 250 continuent, en théorie, de proposer une concurrence ouverte au niveau des pneumatiques mais sont fournies par Dunlop en pratique.

Pour finir, quelques vidéos publicitaires de Michelin mettant en valeur leurs exploits en MotoGP.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur Facebook Merci beaucoup !

Tags associés : , , ,

Articles susceptibles de vous intéresser

Commentaires pour Michelin se retire des Grands Prix

Aucun commentaire sur le forum

Soyez le premier à donner votre avis sur Michelin Se Retire Des Grands Prix

Michelin Se Retire Des Grands Prix